Présentation

 

L’événement important de l’année 2013 a été l’introduction dans la loi Peillon, adoptée au mois de juin, de « formations à la prévention et à la résolution non-violente des conflits » pour les enseignants et les personnels d’éducation ; dans les missions des Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation (ESPE).

La campagne de la Coordination lancée en 2002 pour demander au ministre l’introduction de l’éducation à la non-violence et à la paix à l’école, de la maternelle à l’université, a trouvé dans cette loi l’aboutissement de deux de ses demandes.

La Coordination et ses associations membres sont convaincues que la mise en application de ces formations dans les ESPE apportera des changements significatifs pour les enseignants, les personnels d’éducation et par conséquent pour les élèves eux-mêmes et pour tout notre système scolaire. C’est pourquoi nous souhaitons que sa mise en œuvre intervienne au plus vite dans les différents ESPE et en lien avec les associations qui portent cette question depuis des années et dont un grand nombre sont déjà membres de notre Coordination.

La Coordination garde aussi à l’esprit la première demande de sa campagne : la création d’une éducation à la non-violence et à la paix pour les élèves eux-mêmes, de la maternelle à l’université. La formation des enseignants doit être l’étape vers cette création.

Afin de réfléchir collectivement sur la façon de participer à la mise en œuvre des « formations à la prévention et à la résolution non-violente des conflits » pour les enseignants et les personnels d’éducation en formation initiale et continue dans les ESPE, la Coordination a invité ses associations membres fin 2013 (6 novembre), pour traiter de ce sujet.

Les associations qui ont répondu présentes ont décidé d’élaborer ensemble une proposition collective de formations à la résolution non-violente des conflits en direction des ESPE dans le cadre de la Coordination et de définir les modalités de mise en œuvre de ces formations.

Afin de poursuivre leur réflexion collective entamée en novembre 2013, les associations membres intéressées par la construction, au sein de la Coordination, d’une proposition commune de formation à la résolution non-violente des conflits en direction des ESPE se sont retrouvées à 3 reprises à Paris (les 5 février, 1er avril et 24 avril).Environ 25 personnes ont participé aux travaux de ce groupe.

Ce groupe de travail propose de constituer un Pôle Formation à l’intérieur de la Coordination qui rassemblerait les associations en capacité d’assurer des formations dans les ESPE. Le groupe s’est donné comme objectif de définir le contenu des formations à proposer collectivement aux ESPE et les modalités de mise en œuvre de ces formations avant l’été 2014 en vue de contacter des ESPE, directement ou par l’intermédiaire du Réseau national des ESPE.