Déc 202012
 

Les républiques d’enfants ont existé dans des pays et des contextes politiques différents.

Leurs fondateurs ont soutenu le projet de libération et d’émancipation de l’enfant dans un cadre démocratique. Aujourd’hui de telles expériences peuvent surprendre car l’enfant y est convoqué à une place de «citoyen» qui fait de lui un sujet que l’on ne se contente pas seulement d’instruire de ses droits et de ses devoirs envers lui-même et les autres mais qui prend une part active dans l’administration et le règlement de la communauté dans laquelle il vit. Le projet des républiques d’enfants anticipe d’ailleurs l’avènement après la deuxième guerre mondiale des droits de l’enfant et va beaucoup plus loin dans l’exercice actif de ces droits et de l’apprentissage de son autonomie. L’enfant en effet ne saurait être reconnu comme un citoyen, comme un sujet de droit, dans une société dont les fondements ne sont pas démocratiques mais inversement une société ne saurait se penser comme démocratique si elle n’accorde pas à l’enfant un vrai statut de citoyenneté.

AVET Romuald et MIALET Michèle. Éducation et démocratie. L’expérience des républiques d’enfants. Éditions du Champ social, 2012.

 Posted by on 20 décembre 2012