L’apprentissage de l’ouverture au monde

 

Dans la rubrique des compétences à développer, sous la rubrique « des compétences centrées sur le monde », le programme énonce « la solidarité internationale », la « sensibilité aux conflits nationaux et internationaux » et le « respect de l’environnement ».

Thèmes :

  • La solidarité internationale
  • Le développement durable
  • Les figures de la non-violence
  • Les modes de résolution des conflits internationaux

Pour plus de détails sur cette compétence et les autres compétences psychosociales du Programme Éduquer à la non-violence et à la paix cliquez ici.


  • Cycles :
  • Objectifs :
    • Faire découvrir à des jeunes de 9 à 13 ans différents enjeux liés au développement d’un village d’un pays du Sud, et leur faire rencontrer des étudiants engagés dans des associations de solidarité internationale.
    • Sensibiliser les élèves au monde et à la culture. Les élèves découvrent la manière dont certaines associations appréhendent diverses problématiques sociales et internationales, tout en percevant l’attrait d’une autre culture dont certains de leurs camarades sont issus. Cette démarche d’ouverture permet aux élèves de porter un regard plus conscient et éclairé sur leur environnement proche et plus lointain.
  • Thèmes abordés : Les relations Nord/Sud et le déséquilibre qui les caractérise, l’interdépendance entre les peuples et les pays du Nord et du Sud, les modèles de développement et leurs conséquences, les relations économiques en tant que facteur de développement du racisme et de la xénophobie, la solidarité, l’égalité, l’histoire du monde.
  • Mots-clés : solidarité – géographie – économie – mise en situation – jeu de rôle
  • Type de fiche : Activité
  • Durée : 2h30
  • Nombre de séances : environ 3
  • Source : Les Villageois est un jeu de rôle inter-associatif animé par des étudiants bénévoles, formés et encadrés par l’association Starting-Block. Proposé depuis 2001 dans les collèges d’Ile de France, il est réalisé également dans des versions légèrement différentes dans d’autres villes universitaires telles que Lille, Lyon, Marseille et Nantes. N’hésitez pas à contacter l’association pour plus d’informations : www.sensibiliser-ensemble.org. L’association Starting-Block a été créée en 1998 par un groupe composé d’étudiants et de deux Conseillères Principales d’Education stagiaires. Elle développe le Programme SENS (Sensibiliser Ensemble) par des actions de sensibilisation menées en collaboration avec un réseau d’associations de jeunes. Les thématiques abordées dans le cadre de ce programme sont l’éducation au développement et à la solidarité internationale (EAD-SI) et l’éducation à la citoyenneté, aux solidarités locales, la prévention des risques et la lutte contre les discriminations. Les méthodes de sensibilisation utilisées sont basées sur les principes de la pédagogie active. De même, le Programme Handivalides est un programme de socialisation des jeunes valides et handicapés, à travers la conduite d’activités communes.

  • Cycles :
  • Objectifs :
    • Aider les participants à comprendre que le déséquilibre des relations Nord/Sud est l’un des facteurs qui obligent certains à rechercher de meilleures conditions de vie dans d’autres pays.
    • Comprendre l’interdépendance entre les pays et les peuples.
    • Comprendre le racisme et la xénophobie en tant qu’élément d’un problème global.
  • Mots-clés : solidarité – géographie – économie – jeu
  • Type de fiche : Activité
  • Durée : 2 heures au total, soit 75 minutes pour le jeu et 45 minutes pour le compte-rendu et l’évaluation
  • Nombre de séances :
  • Source : Cette fiche est une fiche du Kit pédagogique « tous différents, tous égaux », édité par le conseil de l’Europe en 1995. Ce dossier de 207 pages est téléchargeable à partir du site www.coe.int. Il est précisé que « Les droits de reproduction sont propriété du Conseil de l’Europe. La reproduction du matériel de cette publication est autorisée uniquement à des fins pédagogiques non commerciales. ». Dans ce document, une première partie présente les concepts-clés et les bases de l’éducation interculturelle (apprentissage de la différence). La deuxième partie décrit de façon précise 43 activités qu’il est possible de mettre en place avec une classe de primaire, de collège ou de lycée suivant les niveaux proposés (niveaux de 1 à 3). Certaines activités aident à instaurer une bonne ambiance de groupe (G). D’autres font intervenir les représentations que nous avons des personnes de cultures, de pays ou d’origines sociales différentes (I). Certaines explorent les mécanismes à la base des situations de discrimination (M) et d’autres enfin invitent à agir pour promouvoir l’égalité et l’acceptation de la « différence ».

  • Cycles :
  • Objectifs :
    • Permettre à l’enfant, même celui de la ville, de se rapprocher de la nature et développer chez lui le respect de l’environnement et le désir d’agir pour le sauvegarder.
  • Mots-clés : ouverture au monde – développement durable – sciences de la vie et de la terre – activité manuelle
  • Type de fiche : Activité
  • Nombre de séances : plusieurs
  • Source : La brochure d’Emmanuel Rolland, Le petit jardin des écoliers. Cette brochure de 32 pages a reçu la médaille du Ministère de l’Agriculture au concours Lépine en 1996. Elle est disponible au Centre de Documentation Pédagogique des Côtes d’Armor, mais également au siège de l’association : Le petit jardin des écoliers – La Chapelle d’Iff – 22130 Languenan. Pour plus d’informations, consulter le site : http://gxardeneto.chez-alice.fr/fr/akcepto.html. Cette fiche ne présente que le système le plus simple. Beaucoup d’autres idées sont développées sur ce site et dans cette brochure. Elle sont toutes très astucieuses et peu coûteuses.

  • Cycles :
  • Objectifs :
    • Sensibiliser les élèves aux valeurs de la paix, de la citoyenneté et de la solidarité.
    • Développer des habiletés manuelles par des exercices de pliage de papiers.
  • Mots-clés : ouverture au monde – conflits internationaux – paix
  • Type de fiche : Outil
  • Nombre de séances : plusieurs séances sont possibles
  • Matériel : des carrés découpés dans des feuilles A4 (120 g) ou dans du papier d’emballage, des épingles ou des punaises, des bouchons de liège ou des baguettes de bois.
  • Source : À Vitry-le-François, du 23 février au 2 avril 2010 a eu lieu un Printemps de la paix initié et organisé par l’association FAB, en partenariat avec la mairie et auquel ont participé de nombreuses associations vitryates. Plusieurs volets ont permis à ce printemps de la paix de toucher de nombreux enfants, pré-ados, ados et adultes (au total, 24 classes, 12 associations, plus de 600 enfants et environ 200 ados et adultes touchés directement ) : une exposition « choisir la paix », des séances de contes « pour apprendre à faire la paix », l’opération « tambours de la paix », une conférence-débat sur la médiation par les pairs et la fête de la paix le samedi 20 mars en partenariat avec de nombreuses associations vitryates. Cette fiche peut inspirer bien des activités adaptées à la classe.

  • Cycles :
  • Objectifs :
    • Sensibiliser les élèves aux questions de conflits internationaux et de course aux armements.
    • Éduquer aux valeurs de la paix.
    • Participer à l’appel des enfants du monde : « Plus jamais Hiroshima ! ».
    • Développer des habiletés manuelles fines par des exercices de pliage de papiers.
  • Mots-clés : créativité – paix – conflits internationaux
  • Durée : de 1h à 1h30
  • Nombre de séances : quatre séances sont possibles
  • Matériel : des carrés de papier de couleur pour l’initiation à l’origami.
  • Source : Différents sites Internet pour certains schémas de pliages.

  • Cycles :
  • Objectifs :
    • Sensibiliser à l’environnement, développer l’observation et les habiletés artistiques en dessin et peinture.
  • Mots-clés : créativité – ouverture au monde – arts plastiques – environnement
  • Durée : deux fois 1h30
  • Nombre de séances : une séance nature d’observation et de croquis sur le vif et une séance de réalisation artistique
  • Matériel : feuille A4 (plusieurs par enfant, 5 environ pour dessiner différentes choses et se donner le droit de rater), support rigide, crayons à papier ou feutres de couleurs foncées (pas de crayons de couleur, trop fades pour le dessin).
  • Source : Cette fiche est tirée du site de l’association Constellation : www.constellationart.org.
 Publié par le 3 janvier 2013