Jan 082015
 
CSP-logo_352405.43
Le Conseil Supérieur des Programmes a remis en décembre à la ministre de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur les projets de programmes d’Enseignement Moral et Civique (EMC) pour les classes de lycées.
La consultation sur ces textes est ouverte du 5 au 23 janvier 2015.
Les informations sur cette consultation (textes et trames de questionnaires) sont disponibles en suivant ce lien :  http://eduscol.education.fr/consultations-2014-2015/events/programmes-denseignement-moral-et-civique/
Chacune et chacun peut y participer par mail
(l’adresse emc-consultation-2014-2015@education.gouv.fr est disponible sur la page mentionnée précédemment).
Après étude des ces textes qui comportent beaucoup d’éléments qui rejoignent ce que nous souhaitons voir mis en place dans le cadre d’une éducation à la non-violence et à la paix, la Coordination vous suggère que, lors de vos réactions, vous proposiez que soit ajoutée dans le chapitre « Développer la sensibilité, la confiance en soi et le respect des autres« , la formule * Etre capable de résoudre les conflits de manière non-violente (p. 9, première colonne).
Déc 042014
 

SAM_1915Le 12e Forum « La non-violence à l’école » s’est déroulé avec succès le samedi 29 novembre, à la Mairie du 10e arrondissement de Paris. Plus de 120 participants ont pu échanger autour du thème « Je déclare la paix : pourquoi comment? ».

La journée a été ponctuée par les interventions de Vincent Roussel, parrain de la Coordination et président de NVA, Sophie Rougevin Baville, médiatrice ACNV, Edith Tartar-Goddet, marraine de la Coordination, psychosociologue et psychologue, Marie-Christine Loiseau et Anne Férot, formatrices Génération Médiateurs.

Les interventions de Marie Lebrun, Anne Gonet, Pascal Gbahode, Céline Bétourné, Samuel Stolarz et Pascal Delaporte ont ensuite rapporté leurs enrichissantes expériences pour mettre en place un climat de paix dans un groupe.

SAM_1859SAM_1839SAM_1801

Enfin, les ateliers interactifs présentés par Pascal Delaporte, Vincent Roussel et Charlène Bègue, Elisabeth Maheu, Anne Férot et Marie-Christine Loiseau, Brigitte Prot, Fabien Pujervie et Michel Llorca ont permis de pratiquer d’excellents moyens pour résoudre les conflits de manière non-violente.

SAM_1964SAM_1943

Merci à tous ceux qui ont pu participer au Forum, aux intervenants pour cet échange passionnant et enfin à la Mairie du 10e arrondissement pour son accueil et son efficacité ! L’équipe de la Coordination espère que cet évènement a répondu à vos attentes et vous donne rendez-vous le 28 novembre 2015 pour la 13e édition du Forum « La non-violence à l’école »!

Veuillez noter d’ores et déjà dans vos agendas que le Forum 2015 se tiendra le samedi 28 novembre 2015 à la Mairie du 10e arrondissement de Paris.

Nov 212014
 

 Photos booklets 001

La Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix est heureuse de vous annoncer le lancement des livrets présentant le Parcours de paix à Paris. Découvrez les 15 étapes du Parcours de paix parisien à votre rythme grâce à notre nouveau fascicule facilement transportable. A chaque étape, vous trouverez un article détaillé qui vous présentera les événements historiques qui s’y sont déroulés, les activités des mouvements de paix et les enjeux de la paix, hier et aujourd’hui, liés à ce lieu.

 

 

 

 Photos booklets 003Ce parcours est mis en place dans le cadre du projet européen Discover Peace in Europe, visant à faire découvrir ou redécouvrir la culture de paix à travers des parcours dans différentes villes européennes : Paris, Berlin, Budapest, La Haye, Manchester, Paris, Turin et Vienne. Discover Peace in Europe est un partenariat de la Coordination avec six organisations européennes qui s’efforcent, tout comme elle, de promouvoir la non-violence et la paix. Il est proposé dans le cadre du programme Grundtvig de la Commission européenne, pour l’éducation et la formation tout au long de la vie.

Avec le lancement de ces livrets, le Parcours de paix de Paris est mis à disposition de tous : la Coordination invite chacun à suivre ce parcours à son rythme, à partir de l’itinéraire proposé dans le guide.

Informations et renseignements : secretariat@education-nvp.org 

logoDISCOVEPEACE

Oct 172014
 
10629629_1464142350528291_5327859958737807056_n

La Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix à le plaisir de vous convier à la projection du film :

OF MEN AND WAR
[Des hommes et de la guerre]

un film de Laurent BÉCUE-RENARD

Le samedi 29 novembre à 20h
Au cinéma du Panthéon

   13, rue Victor Cousin – 75005 Paris
RER B : Luxembourg – m°10 : Cluny la Sorbonne

 

La projection sera suivie d’un débat avec le réalisateur, Laurent Bécue-Renard.

Venez nombreux témoigner, échanger, questionner et partager
avec nous sur ce remarquable documentaire qui suit la difficile reconstruction de soldats américains brisés par l’expérience du feu.

Synopsis :

Ils auraient pu s’appeler Ulysse, ils s’appellent Justin, Brooks ou Steve. Ils auraient pu revenir de Troie, ils reviennent d’Irak ou d’Afghanistan. Pourtant, pour eux aussi, le retour au pays est une longue et douloureuse errance. Partis combattre pour l’Amérique, les douze guerriers de Of Men and War (Des hommes et de la guerre) sont rentrés du front sains et saufs mais l’esprit en morceaux, consumés de colère, hantés par les réminiscences du champ de bataille.

Leurs femme, enfants et parents ne les reconnaissent plus et les regardent, impuissants, se débattre contre d’invisibles démons.

Guidés par un thérapeute pionnier des traumatismes de guerre, ils vont peu à peu tenter ensemble de mettre des mots sur l’indicible et de se réconcilier avec eux-mêmes, leur passé, leur famille.

 

– Pour voir la bande annonce, cliquer ici.

– Pour en savoir plus, cliquer sur ce lien: http://www.deshommesetdelaguerre.com/

– Facebook : https://www.facebook.com/ofmenandwar

Vous trouverez ci-joint l’annonce de la projection du film :

 

 

 

N’hésitez pas à partager autour de vous et inviter vos amis et familles.

 

Informations :

–  secretariat@education-nvp.org

– 01.46.33.41.56

 

 

Oct 062014
 
Image 2

La Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix organise chaque année son Forum annuel « La non-violence à l’école ».

Cette année, le 12e Forum de la Coordination aura pour thème :

« JE DECLARE LA PAIX : POURQUOI, COMMENT ? »

Il aura lieu le :

Samedi  29 novembre 2014,

de 10h à 17h,

à la Mairie du Xème arrondissement de Paris

72 rue du Faubourg Saint-Martin – 75010 Paris

(M° Château d’Eau – l.4)

Matin : Temps théorique autour d’une table-ronde : démarche et témoignages d’enseignants, éducateurs qui ont mis en place des outils dans leur classe ou groupe, associations membres présentant leurs outils.

L’après-midi sera dédié à un temps de mise en pratique des outils vus le matin.

Réserver dès à présent cette date et inscrivez-vous !

 

Vous trouverez ci-dessous le programme du Forum (version non-définitive) et la fiche d’inscription à nous renvoyer.

Programme Forum 2014

Bulletin d’inscription 12e Forum La non-violence à l’école

 

Informations et inscriptions :

– par mail : secretariat@education-nvp.org

– par téléphone : 01 46 33 41 56

– par courrier : Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix

148 rue du Faubourg Saint-Denis – 75010 Paris

Participation souhaitée : 10 euros

Août 282014
 

DSC_0749

Les Journées d’été de la Coordination 2014 se sont déroulées du 18 au 22 août, à l’Arche de Saint-Antoine à Saint-Antoine l’Abbaye, en Isère. Elles avaient pour thème « Susciter la coopération et créer la cohésion de groupe ».

Placées sous le signe du dynamisme, de la bonne humeur et de la bienveillance, notamment grâce à un cadre verdoyant et reposant, elles furent l’occasion d’échanger sur des situations, des ressources, des techniques et des outils.

DSCI0101

Alternant entre interventions d’animateurs, sessions plénières et ateliers en petits groupes, les Journées ont permis aux participants de partager réflexions et pratiques autour de la coopération. Ces séances en petits groupes étaient ponctuées de forum-ouverts, au cours desquels les participants étaient libres de proposer des thèmes, des ouvertures, des idées, de la matière à discussions.

Les Journées ont été rythmées grâce à la richesse des apports de chacun des participants, par la découverte de nombreux jeux de coopération,  mais aussi par des moments de détente grâce au warm-up matinale. Sans  oublier les soirées festives et conviviales passées ensemble.

DSCI0094

La Coordination remercie tous les participants et attend avec impatience les Journées d’été 2015 !

 

Juil 292014
 
logo 21 sept rond

Quinzaine 2014

de la non-violence et de la paix

Cette année 2014 se veut le début d’un cycle de 4 années durant lequel la Coordination se donne pour objectifs de :

 

  • Éduquer aux valeurs de paix et de non-violence
  • Amorcer un changement de regard sur le conflit
  • Permettre de comprendre ce qui se joue dans le conflit
  • Sensibiliser les jeunes à la résolution non-violente des conflits
  • Agir chacun/e dans son quotidien pour l’améliorer
  • Transformer les comportements
  • Acquérir de nouveaux outils pour de nouveaux comportements

Ainsi, alors que l’on parle de la paix comme étant essentiellement l’absence de guerre, La Coordination propose de partir d’une vision positive du conflit, invite chacune et chacun à envisager la paix pour ce qu’elle peut être, à savoir la résultante de relations apaisées entre les individus. Elle appelle à apprendre chacune et chacun à accueillir et écouter ses désirs profonds et ceux des autres, à gérer positivement les conflits qui se lèvent en partenaires plutôt qu’en ennemis.

Cinq quinzaines pour œuvrer à ce changement de regard et à cette transformation de comportements ne seront pas de trop : 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018….

Un vrai défi à relever!

Cette année 2014 sera la 1ère étape et sa thématique est «Je déclare la paix ».

Son action : 

« J’imagine un vœu »

« Je l’accroche dans l’arbre à souhaits » choisi ou créé sur l’établissement

« Je cherche à le réaliser »

Des outils vous seront proposés lors du Forum « La non-violence à l’école » le samedi 29 novembre 2014.

Vous trouverez ci-dessous le livret pédagogique de la Quinzaine de la non-violence et de la paix 2014.

 

Et n’oubliez pas : cette Quinzaine commence dès à présent mais elle peut se poursuivre tout au long de l’année. Un temps lors de la prochaine Assemblée générale de la Coordination, le samedi 6 juin 2015, sera dédié à la Quinzaine 2014 et aux productions qui seront envoyées au secrétariat.

N’hésitez pas à nous envoyer vos photographies et vos productions :

par mail : secretariat@education-nvp.org

par courrier : 148 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris

Juin 062014
 
2013_climatscolaire_infographie_CLIMAT_300x200px_242838.39

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la
République (n°2013-595) a défini comme une des missions des ESPE de donner aux
enseignants et aux personnels d’éducation des « formations à la prévention et à la
résolution non-violente des conflits » (art. 70 de la loi et art. L. 721-2 du Code de
l’éducation). Par ces formations, il s’agit pour les enseignants et les personnels
d’éducation d’acquérir des connaissances et de développer des compétences
adéquates.

La prévention des violences et la résolution non-violente des conflits contribuent à
l’amélioration du climat scolaire et du vivre ensemble, permettent le développement
d’une école bienveillante pour tous, facilitent la réussite scolaire des élèves et
favorisent leur réussite humaine ainsi que celle de tous les personnels.

Cette démarche repose sur la contribution de tous les membres de la communauté
éducative et sur la mise en place progressive d’une éducation à la non-violence pour
tous les élèves, de la maternelle à la terminale.

A l’initiative de la Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix, ce texte
a été élaboré grâce à un travail collaboratif (avec de nombreuses associations dont vous retrouverez le nom dans le texte) qui s’est déroulé en coopération avec la Délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire.

 

Juin 012014
 
Created with Nokia Smart Cam

La Coordination parisienne pour une culture de non-violence et de paix, en association avec la Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix, a organisé une Marche pour la paix le samedi 7 juin.

Cette marche a été organisée en lien avec le Peace Event de Sarajevo qui s’est déroulé du 6 au 9 juin.

Elle reprendra une partie du Parcours de paix qu’a réalisé la Coordination pour l’éducation à la non-violence dans le cadre de son projet européen : Discover Peace in Europe, dont l’objectif est de créer et de promouvoir des parcours de paix autour de la non-violence et de la paix dans différentes villes européennes. Plus d’informations (discoverpeace.eu).

Mar 012014
 
logoDISCOVEPEACE

Cette année en lieu et place d’une conférence la veille de l’Assemblée générale, la Coordination organise la réalisation du parcours de paix.

Venez nombreux pour découvrir ce parcours mis en place par la Coordination, dans le cadre du programme européen Grundtvig « Discover Peace in Europe » qui vise à promouvoir la paix en réalisant des parcours dans des villes européennes (Berlin, Budapest, La Haye, Manchester, Paris, Turin et Vienne).

Alors rendez-vous le 16 mai à 18h00 sur la place du Trocadéro à Paris !

Pour plus d’infos : discoverpeace.eu

Oct 312013
 
theatre-forum-discrim

 

 

 

Le 11e Forum de la Coordination aura pour thème :

« CHOISIR LA NON-VIOLENCE »

Le théâtre-forum comme outil de résolution non-violente des conflits

Il aura lieu le :

Samedi  30 novembre 2013,

de 9h30 à 17h,

à la Mairie du Xème arrondissement de Paris

72 rue du Faubourg Saint-Martin – 75010 Paris

(M° Château d’Eau – l.4)

Nous aurons le plaisir de recevoir Véronique Guérin (psychosociologue et directrice de l’organisme de formation Étincelle), Fabienne Brugel (directrice artistique de la compagnie NAJE) et Guillaume Tixier (membre du MAN et auteur de Le théâtre-forum – Apprendre à réguler les conflits), lors de notre table ronde de la matinée.

Le programme détaillé est téléchargeable ci-dessous, ainsi que le bulletin d’inscription que vous pouvez d’ores et déjà remplir et envoyer au secrétariat de la coordination.

Programme Forum 2013

Bulletin d’inscription Forum 2013

Une participation aux frais de 10 euros est souhaitée.

Inscription avant le 27 novembre :

– par mail : secretariat@education-nvp.org

– par téléphone : 01 46 33 41 56

 Posted by on 31 octobre 2013
Août 292013
 
DSC_0118

 

Les Journées d’été du Réseau École et Non-violence 2013, se sont déroulées du 18 au 23 août 2013, au collège Cévenol International du Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. Elles avaient pour thèmes « S’exercer à l’éducation à la non-violence et à la paix : repères théoriques et construction d’outils » et « Échanges de pratiques et mutualisation d’expériences en forum ouvert ».

Placées sous le signe du dynamisme, de la bonne humeur et de la bienveillance, elles furent l’occasion d’échanger sur des situations, des ressources, des techniques, des outils et des projets d’éducation à la non-violence et à la paix.

Alternant entre interventions d’animateurs, sessions plénières et ateliers en petits groupes, les Journées ont permis aux participants de partager réflexions et pratiques autour de l’éducation à la non-violence et à la paix. Sans oublier quelques moments festifs et de convivialité.

La visite du Mémorial a également permis de mettre en valeur la riche histoire de cette ville et du Plateau Vivarais-Lignon.

Une soirée publique a également été organisée sur le théâtre-forum avec Guillaume Tixier, auteur du livre Le théâtre-forum : apprendre à réguler les conflits.

 

La Coordination remercie tous les participants !

 

 Posted by on 29 août 2013
Juil 082013
 

 

La loi Peillon sur la refondation de l’école de la République, adoptée définitivement le 25 juin, instaure « des formations à la prévention et à la résolution non-violente des conflits » pour les enseignants et tous les personnels de l’éducation en formation initiale et continue dans le cadre des Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education (ESPE) créées par cette loi (art. 70, § 15).

La Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix se félicite que ces formations à la résolution non-violente des conflits soient introduites dans la formation des enseignants et des personnels d’éducation comme le demandait sa Campagne nationale lancée en 2002, qui a été soutenue par de nombreuses organisations et dont la pétition a été signée par des milliers de personnes.

Elle salue la volonté politique des ministres Vincent Peillon et George Pau-Langevin et le travail des parlementaires de la majorité, en particulier celui de Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret – qui avait déposé une proposition de loi dans ce sens en juillet 2011, signée par 50 sénateurs et sénatrices – et celui du groupe écologiste du Sénat qui a demandé que ces formations soient inscrites dans la loi.

Ces formations pemettront aux enseignants et à tous les adultes travaillant dans des établissements scolaires de développer ou d’acquérir les compétences nécessaires à la construction d’une école de la bienveillance et de la réussite humaine. Elles seront des éléments clés pour améliorer le climat scolaire, prévenir les violences et favoriser les apprentissages des élèves.

La Coordination veillera à l’application de la loi dans les ESPE, qu’elle assure de la disponibilité de ses associations membres pour la mise en œuvre de ces formations dès la rentrée 2013.

La Coordination souhaite également que très vite les élèves, de la maternelle à l’université, puissent aussi bénéficier d’une éducation à la non-violence et à la paix dans leurs établissements.

 

 

 Posted by on 8 juillet 2013
Juil 082013
 
théâtre forum

Depuis 2009 la Coordination organise entre le 21 septembre (journée internationale de la paix) et le 2 octobre (journée internationale de la non-violence) la Quinzaine de la non-violence.

Celle-ci vise à promouvoir ces journées et les évènements organisés à cette occasion, notamment auprès des écoles.

La Quinzaine de la non-violence et de la paix 2013 aura pour thème :

« Choisis la non-violence… avec le théâtre forum ».

Le but sera que les enseignants et les éducateurs mettent en place une activité de théâtre-forum autour d’un conflit.

Les saynètes, qu’ils auront filmé, devront être envoyés à la Coordination qui fera un CD montage de l’ensemble des contributions, au plus tard le 15 novembre 2013.

Veuillez trouver ci-dessous le livret pédagogique de la Quinzaine 2013 qui viendra en aide aux professeurs et éducateurs se lançant dans ce projet (historique et explication de ce qu’est le théâtre-forum ainsi qu’une aide à la réalisation des saynètes) :

 

 

Et surtout n’hésitez pas à venir à nos Journées d’été du Réseau École et Non-violence 2013, puisque nous auront le plaisir d’avoir Guillaume Tixier (auteur du : Théâtre-forum – Apprendre à réguler les conflits) comme participant mais aussi animateur d’un atelier de théâtre-forum.

Participer à ces Journées pourrait être un bon préalable pour ceux voulant se lancer dans le projet qu’est celui de la Quinzaine 2013.

Vous pouvez retrouver le programme de ces Journées d’été ainsi qu’une fiche d’inscription sur le site de la Coordination : http://education-nvp.org/journees-dete-2013/.

 Posted by on 8 juillet 2013
Déc 122012
 
Logo Coordination

Bienvenue sur le nouveau site de la Coordination. Fondée en 2000, elle regroupe 80 associations membres et vise à promouvoir l’éducation et la formation pour développer une culture de non-violence et de paix. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 Posted by on 12 décembre 2012
Mai 092017
 

 

Screen Shot 2017-05-09 at 11.56.12

Screen Shot 2017-05-09 at 12.04.44

 

La Coordination vous annonce la sortie de l’édition de La Lettre : Estime de soi, un passeport pour la vie.

Nous vous proposons dans ce nouveau numéro d’appréhender ce thème ensemble grâce à des témoignages et des fiches pédagogiques à mettre en place.

Vous y trouverez :

  • L’analyse de fond de Germain DUCLOS
  • Un compte rendu : le MAN sur l’estime de soi, un projet porteur de non-violence

De nombreux témoignages :

  • Retours sur notre quinzaine de la paix et de la non-violence novembre 2016
  • Celui de Marie Lebrun et Mylène de Ste Marie relaté lors de notre forum de novembre : la déclinaison d’un projet pour fortifier l’estime de soi des enfants d’une classe de CE1, points de vue ô combien complémentaires d’une maman et de l’enseignante
  • Stéphanie Truchot raconte l’atelier qu’elle a animé lors de ce même forum avec sa mallette de paix d’Agogie
  • Yoéva Jemelgo apporte le témoignage des ateliers qu’elle a créé grâce à ce qu’elle a « traversé » en duo avec son estime de soi, mis en place pour partager et transmettre ses découvertes

Mais aussi des fiches pédagogiques et ludiques :

  • Annie Ghiloni : Le top outil miroir
  • Annie Ghiloni : Le roman, le conte. Ressources pour grandir en estime de soi

Vous pouvez la consulter en ligne et la télécharger ici.

Vous pouvez également consulter les autres numéros de La Lettre sur notre site internet

Bonne lecture !

L’équipe de la Coordination

Fév 012017
 

IMG_0776

Dans un esprit de dynamisme et d’échange, la Coordination a mis en place depuis 2011 ses Journées d’été. Ces Journées sont organisées pendant le mois d’août, durant une semaine.

En alternant entre interventions de spécialistes, sessions plénières et ateliers en petits groupes, elles permettent aux personnes intéressées et aux professionnels de l’éducation d’échanger réflexions et pratiques autour de l’éducation à la non-violence et à la paix.

Des axes de réflexion sont privilégiés et mis en place par la commission Journées d’été de la Coordination.

Les Journées d’été 2017 de la Coordination se dérouleront du 17 au 22 août, à l’Arche de Saint-Antoine (Saint-Antoine l’Abbaye, Isère) autour du thème de la gestion des émotions dans l’éducation à la non-violence et à la paix.

Le programme détaillé des Journées sera diffusé prochainement mais en attendant pour pouvez d’ores et déjà noter la date!

Pour toutes questions n’hésitez pas à joindre l’équipe de la Coordination :
148 rue du Faubourg Saint Denis
75010 Paris
secretariat@education-nvp.org
01 46 33 41 56

Jan 102017
 

Logo Coordination

Communiqué

Pourquoi les châtiments corporels ne sont toujours pas interdits en France malgré la loi du 22 décembre 2016

Le 22 décembre 2016 a été adoptée définitivement par le parlement français la loi Egalité et citoyennetéi. Différents médias ont annoncé que cette loi abolit les châtiments corporels en France.
Cette affirmation nous semble totalement infondée.

En effet, l’article 68 de la loi Egalité et citoyenneté est ainsi rédigé :

« Le deuxième alinéa de l’article 371-1 du code civil est complété par les mots : « et à l’exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles ». »

Cet article de la loi n’interdit pas les « châtiments » ou les « punitions » corporels dans l’éducation familiale :

–  parce qu’il ne mentionne pas les châtiments corporels

–  parce que les juges français considèrent, depuis des années, que les châtiments corporels ne sont pas des violences et que les parents ont un droit de correction qui inclut le droit d’infliger des punitions ou des châtiments corporels (claques, fessées et autres)ii.

Cette loi ne change rien à la législation française :

– parce que les violences faites aux enfants sont déjà interdites par le code pénal, en conformité avec la Convention internationale des droits de l’enfant.

Cette loi ne correspond absolument pas aux demandes des instances internationales qui demandent une abolition claire et explicite des châtiments corporels par une loi :

il suffit de rappeler les attentes du Comité des droits de l’enfant de l’ONU qui sont d’une grande clarté sur ce point, comme le rappelle l’association de référence en la matière, Global Initiative to End All Corporal Punishment of Children, sur son site Internet :

« La réforme de la législation pour interdire les châtiments corporels signifie que l’on garantit que les enfants sont légalement protégés contre les agressions tout comme les adultes – même lorsque l’agression est infligée sous la forme de « discipline » ou de « correction ». Les châtiments corporels doivent être interdits dans tous les contextes de la vie des enfants, y compris la maison familiale, les établissements de soins de remplacement, les garderies, les écoles, les établissements pénitentiaires et comme condamnations pour crimes relevant de la législation étatique, coutumière et religieuse.
La prohibition est obtenue lorsque:
– toutes les justifications et les autorisations de châtiment corporel sont abrogées
– et que la législation interdit explicitement tous les châtiments corporels et autres punitions cruelles et dégradantesiii. »

L’association Global Initiative to End All Corporal Punishment of Children précise également sur son site Internet :

« Comme l’explique le Comité des droits de l’enfant dans son Observation générale n° 8 :

« Compte tenu de l’acceptation traditionnelle des formes violentes et humiliantes de châtiments infligés aux enfants, un nombre croissant d’États ont reconnu qu’abroger seulement l’autorisation des châtiments corporels et leurs diverses justifications ne suffisait pas. La prohibition explicite des châtiments corporels et de toute autre forme de punitions cruelles ou dégradantes, dans leur législation civile ou pénale, est nécessaire afin de rendre absolument clair qu’il est tout aussi illégal de frapper ou de « claquer » ou de « fesser » un enfant qu’un adulte et que le droit pénal en matière d’agression s’applique également à une telle violence, qu’elle soit qualifiée de « discipline » ou de «correction raisonnable».

«Une fois que le droit pénal s’applique pleinement aux agressions subies par les enfants, l’enfant est protégé contre les châtiments corporels où qu’il se trouve et quel que soit l’auteur de l’infraction …iv »

L’absence de la mention des « châtiments » corporels dans la loi ne répond donc pas aux demandes internationales de faire figurer de façon claire et explicite leur abolition dans la loi française.

Ce manque de précision et cette absence de clarté font que l’article 68 de la loi Egalité et citoyenneté ne change rien à la législation française et que les châtiments corporels ne sont toujours pas abolis en France.

La France est donc passée à côté d’une occasion historique de rejoindre les 51 pays dans le monde – dont la quasi-totalité des pays européens – qui ont déjà aboli légalement les châtiments corporels dans l’éducation familiale.

Tout reste donc à faire en ce domaine.

La Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix rappelle la résolution de son assemblée générale du 18 avril 2009 demandant « au gouvernement et au parlement français d’adopter une loi qui introduise dans le Code civil l’obligation d’une éducation des enfants sans violence, en prohibant en particulier les châtiments corporels et les traitements humiliants dans l’éducation familiale » et réaffirme qu’il est urgent que la France ne soit plus une exception en Europe en continuant à ne pas interdire, par une loi claire et explicite, les châtiments corporels dans l’éducation familiale.

 

Paris, le 10 janvier 2017

 

————————

i Le texte complet de la loi : http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0878.asp

ii Cf. Martine Herzog-Evans, « Châtiments corporels : vers la fin d’une exception culturelle ?» dans Les châtiments corporels, dossier n° 212, Actualité Juridique Famille, n° 6, juin 2005, p.  212-220.

iii « Law reform to prohibit corporal punishment means ensuring that children are legally protected from assault just as adults are – even when the assault is inflicted in the guise of « discipline » or « correction ». Corporal punishment must be prohibited in all settings of children’s lives, including the family home, alternative care settings, day care, schools, penal institutions and as a sentence for crime under state, customary and religious law. Prohibition is achieved when

– all defences and authorisations of corporal punishment are repealed, and

– legislation explicitly prohibits all corporal punishment and other cruel and degrading punishment. »

Sources : http://www.endcorporalpunishment.org/prohibiting-corporal-punishment/law-reform/what-law-reform-means.html. La traduction est de la Coordination.

iv « As the Committee on the Rights of the Child explains in its General Comment No. 8:

« In the light of the traditional acceptance of violent and humiliating forms of punishment of children, a growing number of States have recognized that simply repealing authorization of corporal punishment and any existing defences is not enough. In addition, explicit prohibition of corporal punishment and other cruel or degrading forms of punishment, in their civil or criminal legislation, is required in order to make it absolutely clear that it is as unlawful to hit or ‘smack’ or ‘spank’ a child as to do so to an adult, and that the criminal law on assault does apply equally to such violence, regardless of whether it is termed ‘discipline’ or ‘reasonable correction’.

« Once the criminal law applies fully to assaults on children, the child is protected from corporal punishment wherever he or she is and whoever the perpetrator is…. » »

Source : http://www.endcorporalpunishment.org/prohibiting-corporal-punishment/law-reform/what-law-reform-means.html.

La traduction est de la Coordination.


Le communiqué au format pdf est disponible sur ce  lien

Déc 202016
 

2. Présentation par les dessins d'Eric Grelet

En 2016 sont parus deux ouvrages de Claire Héber-Suffrin aux éditions Chronique Sociale, sur l’apprentissage par la réciprocité :

  • « Apprendre par la réciprocité
    Réinventer ensemble les démarches pédagogiques« 
  • « Des outils pour apprendre par la réciprocité.
    Animer des Réseaux d’échanges réciproques de savoirs. »

 

Apprendre par la réciprocité
PAR PIERRE FRACKOWIAK

Au moment où chacun s’interroge sur la réalité d’une refondation annoncée de l’école et de l’éducation, ce livre apporte des éclairages et propose des solutions, issues de longues expériences conjuguées et analysées au sein d’un mouvement d’éducation populaire encore méconnu malgré son rayonnement national et international, mais très enraciné sur le terrain, à la base, dans le respect des citoyens, considérés tous (élèves, parents, enseignants, animateurs, professionnels, artistes et artisans, etc.) comme des porteurs de savoirs à partager pour apprendre ensemble. Le mouvement des Réseaux d’Echanges de Savoirs Réciproques (RERS. FORESCO) doit sa spécificité au fait qu’il est indépendant des systèmes formels et à l’écart des luttes de pouvoir et d’influence. Il tisse et tricote inlassablement les initiatives locales sans jamais se laisser absorber par des appareils, détourner par l’administration et la gestion, plaçant toujours l’homme, comme personne et comme être social, au centre de son action

Proposer aux élèves, aux adultes qui veulent se former professionnellement à tous ceux qui s’engagent dans les apprentissages, d’apprendre par la réciprocité, c’est leur présenter des dynamiques cohérentes, des situations pédagogiques efficaces et des cheminements motivants

Claire Héber-Suffrin, enseignante et formatrice, docteure en sciences de l’éducation, est cofondatrice des réseaux d’échanges réciproques de savoirs. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages. Ce nouveau livre est considéré par des spécialistes des questions d’éducation et de société comme un ouvrage majeur qui restera un repère pour l’histoire de l’éducation populaire et une référence pour l’éducation du futur.